FANDOM


Les hommes les surnomment les visqueux, ce qui est un terme très offensant, y compris du point de vue de certains humains. Les Xi'An sont des êtres vivants anthropomorphiques d'allure reptilienne pouvant vivre plusieurs centaines d'années.

Histoire

Xi'An ( Phon.  [shee-ahn]) et humains ont partagé des relations tumultueuses au cours des âges. Les Xi'ans ont toujours considéré l’humanité comme aveugle et impétueuse, mais ils n’ignoraient pas non plus sa capacité destructrice et ils ont donc agit avec prudence. Alors que leur technologie peut sembler supérieure à celle des humains (elle semble en tout cas plus confortable), cette impression est simplement due à son caractère étranger. En réalité, les deux civilisations sont relativement équivalentes de ce point de vue et leur aptitude à l’annihilation mutuelle est probablement ce qui a évité toute tentative d’agression dans chaque camp.Au plus fort des tensions opposant l’UEE à l’Empire Xi'An, une ligne de systèmes a fait office de zone no man’s land entre les deux factions. Ces systèmes, Tohil, Oya, Gurzil, Horus, Pallas, Hadur, Indra et Virtus, sont connus sous le nom de Ligne Perry. Avec le traité de paix signé en 2789, la Ligne Perry a été partagée : Tohil, Oya, Gurzil et Horus ont été annexés par l’UEE tandis que les Xi'ans se sont appropriés Pallas, Hadur, Indra et Virtus.

Les relations entre Xi'ans et humains se sont apaisées au fur et à mesure des siècles, mais il serait difficile de les qualifier d’amicales sans une légère pointe de sarcasme. « Sous surveillance » serait une expression plus appropriée : l’humanité espère que les Xi'ans ne se préparent pas à la détruire, mais elle se tient prête pour cette éventualité.

Politique et société

Paysage social

Fins diplomates, les Xi'An sont patients et raffinés mais ils sont aussi tout à fait aptes à mener une guerre quand la situation l’exige. Pour comprendre leur mentalité, il faut garder à l’esprit qu’un Xi'ans vit pendant des siècles. Pour commencer, donc, le surpeuplement est un sujet de préoccupation pour leur gouvernement, qui souhaite contrôler et en réguler la démographie. Par ailleurs, les individus de cette espèce ont un comportement placide qui peut souvent être interprété comme de la réserve ou de l’apathie, alors que leur longue durée de vie les incite à agir avec des décennies à l’esprit et non de simples années.

Aux yeux des humains, la culture Xi'ans apparaît rigide et amorphe. Les Xi'ans se présentent eux-mêmes comme polis mais neutres, particulièrement envers ceux qu’ils rencontrent pour la première fois. Il s’agit d’un mécanisme social rôdé chez eux : lorsqu’ils approchent une personne, ils la considèrent sans a priori et la laissent s’engager en premier pour voir comment l’interaction peut progresser. Puis, quand ils se sentent à l’aise avec elle, ils abandonnent ce masque de neutralité pour adopter un comportement plus personnel. Avec les humains, le processus est un peu plus long car beaucoup se remémorent encore l’ère Messer. Dans leurs relations avec l’extérieur, et particulièrement en cas de litige, les xi'ans appliquent une logique très chauviniste : ils n’hésiteront pas à privilégier un congénère face à un étranger, à moins qu’il existe une preuve irréfutable qui soit présentée à l’appui de l’allégation ou de l’accusation de ce dernier.

Il n’est pas rare de voir des Xi'An dans l’espace de l’UEE, et on peut même les classer en trois catégories : les dignitaires et hommes d’affaires en visite, les jeunes qui rejettent la culture de leur société et les expatriés. Ces deux dernières catégories estiment sans doute que le mode de vie de leur espèce est trop étouffant et elles ont accueilli les émotions puériles des humains comme une bouffée d’air frais. Certains ont suivi le processus ardu pour devenir citoyens tandis que d’autres jouissent de la vie sans responsabilités civiques des simples civils.

Religion

Il n’existe pas de religion officielle chez cette espèce. Il existe des systèmes de croyance très divers et éclatés, mais ils s’attachent plutôt à offrir une ligne de conduite morale ou à promouvoir une sorte de spiritualité universelle plutôt que le culte d’une divinité spécifique.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard