FANDOM


Il existe une photo célèbre prise sur Virgil I[1][2]. Elle montre les débris carbonisés d’un poste de douane impérial, avec les ruines de piliers blancs qui délimitent le cadre d’un ciel de cendres. Un panneau brisé repose sur la droite de l’image, son texte original « EXPORTATIONS » ayant été complété par une inscription grossièrement griffonnée au-dessous : « LA MORT ». Cette image, ainsi que ses nombreuses réinterprétations par différents artistes, apparaît depuis plus d’un siècle sur des posters de recrutement de l’UEE dénonçant la menace Vanduul.

Des années plus tôt, la première planète du système Virgil servait de moyen de promotion de la terraformation pour l’UPT. S’il y avait bien un monde prédestiné à devenir facilement un habitat pour les humains, c’était Virgil. On avait découvert que le sol de la planète regorgeait de super-nutriments qui allaient permettre à la végétation importée par les humains de très vite prospérer. En quelques années, l’atmosphère de la planète avait atteint les standards terriens. Initialement recouverte d’étendues de forêts tropicales et de plaines à perte de vue, Virgil I devint très vite à la fois un monde agricole à haut rendement et une attraction touristique exotique. Avec l’arrivée des forces militaires, la nature de la société de Virgil changea mais sa beauté naturelle s’en trouva inchangée. Les stocks de munitions à antimatière et de cales sèches pour vaisseaux spatiaux s’intégrèrent naturellement auprès des immenses arbres qui ceinturaient les régions tropicales et tempérées de la planète.

Les Vanduul semblèrent considérer cette cible comme leur récompense pour la victoire obtenue de haute lutte dans le système Tiber, et mirent Virgil I à sac avec une sauvagerie inédite. Malgré l’absence de fortifications (peu d’unités impériales s’étaient retranchées, pensant que la flotte de Tiber suffirait à tenir l’ennemi à distance), les Vanduul pulvérisèrent la planète avec des bombardements effroyables qui semblaient servir à montrer leur cruauté plutôt qu’à atteindre un quelconque objectif stratégique. Des centaines de milliers d’humains périrent lors de l’attaque, soit sous l’effet direct des bombes, soit broyés par les Moissonneurs lancés sur la planète alors qu’elle était encore peuplée.

Aujourd’hui, Virgil I est rarement visitée. L’atmosphère est empoisonnée, et le monde est figé dans un état d’hiver nucléaire résultant des cendres soulevées par les bombardements. Des rapports publiés d’expéditions d’espionnage de l’UEE ont permis de préciser l’état de la planète : un désert moissonné saupoudré ici ou là des squelettes hantés des arbres titanesques qui suscitèrent jadis tant d’émerveillement. Ceux qui ont pu observer ce paysage unique de désolation sont obligés de se demander si les Vanduul ne les ont pas délibérément laissés là pour rappeler le passé de la planète.

Galerie d'images :

Références :

  1. Virgil I sur la StarMap. Sur RSI.com.
  2. Guide Galactique : Le système Virgil. Sur StarCitizen.fr.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard