FANDOM


“Regarder dans les yeux d’un Osoïen, c’est regarder dans votre propre passé et voir le potentiel d’évolution et d’essor qui sommeille en nous. Pour chaque espèce que nous rencontrons et à laquelle nous faisons de l’ombre par notre avancée, il faut se poser la question : y a-t-il quelque part une espèce qui, un jour, nous fera à son tour de l’ombre ?”

Professeur J.T. Collins, Un Pas de Plus vers le Précipice.

La Base d’observation Chimera[1][2] (Plus communément appelée "Station Yogi") est le siège du contingent militaire tournant d’Oso, chargé de protéger le système des interférences extérieures. Même si l’intention est noble, l’efficacité de cette initiative est mise en doute depuis que des allégations de négligences ont mené le Sénat à enquêter sur les activités quotidiennes de la base. Le rapport a révélé des performances au mieux moyennes pour la quasi-totalité du personnel de l’Armée assigné à la station, ainsi que des évidences de corruption, pots-de-vin et même d’extorsion.

Malgré la rotation régulière de l’équipe, des rapports internes de la station militaire, précédemment gardés secrets, ont corroboré les trouvailles du Sénat et ont rendu publique la réputation, bien connue en interne, de Chimera à héberger du personnel en échec et épuisé. Tandis que la situation dégrade la réputation de l’Armée, le rapport du Sénat a mis en évidence une myriade d’opportunités pour tout homme d’affaire prêt à se mettre hors-la-loi. À tout moment, il était possible d’acheter les équipes en poste pour éviter de se faire intercepter, de visiter Oso II et s’enfuir du système sain et sauf (et non scanné). Les effets de cette enquête se font toujours sentir aujourd’hui. L’Imperator avait invoqué les conclusions dans un décret qu’il avait transmit au Haut Commandement, pour restructurer sans délai le fonctionnement interne de Chimera, et de procéder à des inspections civiles constantes pour s’assurer qu’elle agisse selon l’éthique.

Notez que le décret interdisant le voyage vers Oso n’est véritablement mis en application que pour les planètes internes. Un volume important de transports légitimes et d’autres vaisseaux traversent le système par des routes annexes, à tel point qu’un relais des Transports Covalex a été mis en place à la limite extérieure du système.

Références :

  1. La station Yogi sur la StarMap. Sur RSI.com.
  2. Guide Galactique : Le système Oso. Sur StarCitizen.fr.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard