FANDOM


Ouverte par l'UEE en 2800, l'Arche[1][2] ( Angl.  The Ark) fut construite après la chute du régime Messer. Elle avait pour but de devenir le dépositaire de la connaissance universelle, et un terrain neutre pour les discussions diplomatiques entre les différentes races. Bien qu'elle ne fut que peu utilisée à une telle fin, la bibliothèque de l'Arche contient incontestablement une mine d'informations culturelles et historiques.

Histoire :

L’aube du 29ième siècle vit l’humanité lutter pour se redéfinir. Durant plus de deux cents ans, la despotique et dynastique famille Messer avait imposé sa terrible autorité à l’UEE comme à son peuple. La machine de propagande pro-Messer écrasait les voix et opinions contestataires, gardant dans l’ombre des faits qui auraient légitimement pu nuire au régime.

Cet âge sombre de l’information prit fin lorsque le régime des Messers tomba finalement en 2792. Erin Toi accéda à la dignité d’Imperator et travailla immédiatement, avec le Sénat, à restaurer la foi envers le gouvernement de l’UEE. Le système de Tribunal fut rapidement rétabli dans le but de garder le pouvoir de l’Imperator sous surveillance. Les terribles politiques de terraformation, qui étaient à l’origine des révoltes contre les Messers, furent également abandonnées. Et en 2795, l’Acte pour l’Équité des Chances fut officiellement adopté dans le but de protéger l’habitat des espèces en voie de développement. Ces actions et beaucoup d’autres allaient doucement contribuer à reconstruire un certain niveau de confiance entre le gouvernement de l’UEE et son peuple. Cependant, le raccommodage des relations entre l’Empire et les espèces extraterrestres peuplant les étoiles allait s’avérer bien plus difficile, les Messers les ayant souvent diabolisé par intérêt politique.

En 2793, l’Imperator Toi rencontra un jeune et ambitieux sénateur du nom de Marshall Leon et lui demanda de l’aider à rétablir les relations qu’entretenait l’humanité avec les autres espèces, en acceptant le poste de Secrétaire de la Diplomatie. L’Imperator Toi pensait qu’un sénateur nouvellement élu, qui n’avait jamais eu à naviguer dans les eaux infectées par la politique des Messers, serait vu comme un symbole du futur de l’Humanité, et non de son passé.

Ayant conscience de l’énormité et de la complexité de la tâche, le Secrétaire Leon organisa immédiatement un rendez-vous avec les diplomates Banu et Xi’An. Il savait que le raccommodage des relations demanderait du temps, de la délicatesse et – plus important – de la confiance. Il savait aussi que ni ses paroles, ni ses promesses, pas plus que celles de l’Imperator d’ailleurs, ne suffiraient à réparer les dégâts engendrés. Seuls d’audacieux actes de diplomatie et de paix pourraient convaincre l’univers entier que l’Humanité avait vraiment changé dans sa façon d’être.

C’est avec ce grandiose objectif en tête que le Secrétaire Leon conçu l’Arche.

Le Rêve :

Le Secrétaire Leon donna le nom d’Arche à son projet, inspiré d’un ancien conte évoquant un bateau qui, naviguant sur la mer, aurait sauvé les humains et les animaux de la Terre d’une inondation massive. Comme le Secrétaire Leon en fit la remarque lors de son discours inaugural devant le Sénat, au début de 2794, “À l’instar de son homonyme, cette Arche sera la manifestation d’une des plus grande force de l’Humanité : l’empathie. Un trait qui n’a malheureusement pas été manifesté par notre gouvernement depuis bien trop longtemps.”

Une proposition de loi fut déposée, demandant les financements pour construire une plate-forme orbitale qui, idéalement, ne serait liée à aucun endroit, espèce ou gouvernement particulier. Elle voyagerait parmi les systèmes de toutes les espèces pour promouvoir et partager la connaissance universelle, tout en fournissant un endroit sûr et neutre pour les discussions diplomatiques. Le Secrétaire Leon était convaincu que le futur de l’UEE ne dépendait que de deux choses : l’accès aux informations d’une part, et d’autre part des relations stables avec les autres espèces. Et comme le Secrétaire Leon l’a dit si souvent durant les débats sur le financement de l’Arche, “l’Humanité est plus riche avec des amis qu’avec des ennemis.”

La combinaison des poignants arguments du Secrétaire Leon, de l’appui de l’Imperator Toi et du désire de mettre de la distance entre l’UEE et son récent passé conduisit les sénateurs à unanimement approuver le projet de l’Arche. La construction fut programmée pour la fin de l’année 2794, dès qu’un lieu approprié aurait été trouvé. Une myriade de sénateurs, intéressés par le boum économique qui en découlerait, firent campagne pour qu’elle soit construite dans leur système, mais le Secrétaire Leon voulait que l’Arche demeure apolitique. Donc, à la surprise générale, il choisit de la construire dans le système Tayac ; un système n’ayant aucune population native, ni même de représentation au Sénat. Un système longtemps considéré inaccessible au public durant l’ère Messer.

Un système qui, comme l’UEE, cherchait à se redéfinir lui-même.

La Réalité :

La construction de l’Arche débuta en 2795 et progressa plus lentement que prévu. Le plan était de cannibaliser une plate-forme abandonnée au dessus de Tayac. Plate-forme que les militaires avaient utilisé pour le récemment déclassifié projet Vespa, une tentative secrète du régime Messer visant à transformer le processus de terraformation en arme. Le Secrétaire Leon espérait ainsi démontrer que l’UEE était en train de quitter la voie guerrière, en faveur de celle de la paix. Désassembler les composants d’armements s’avéra être plus cher et délicat que prévu, ce qui retarda grandement le projet.

Comme le budget initial ne cessait de gonfler, les sénateurs qui avaient supporté le projet commencèrent à le remettre en question. Principalement, ils remirent en question la partie du cahier des charges qui prévoyait de créer une fondation ayant pour but de superviser les opérations de l’Arche. Les sénateurs se demandèrent soudainement pourquoi l’UEE payerait pour un projet sur lequel elle n’aurait aucune juridiction, et bloquèrent même brièvement les financements, espérant regagner le contrôle sur l’Arche. Ce n’est qu’après que l’Imperator Toi ait apporté son soutien politique au projet que celui-ci fut remis en route.

Les années suivantes, alors que le projet se poursuivait, le Secrétaire Leon rendit fréquemment visite aux représentants Banu et Xi’An pour discuter de l’Arche. Il arguait passionnément que le futur de la plate-forme appartenait à chacun. Ce fut durant ces discussions que le Secrétaire Leon réalisa que les autres espèces ne souscrivaient pas à sa vision. Pas autant qu’il l’avait espéré. Bien qu’enthousiastes, les Banu n’avaient que peu, voire pas du tout, d’enregistrements historiques à partager. Tandis que les Xi’An avaient de sérieuses préoccupations quant au fait que la plate-forme puisse toujours être armée. Ils refusèrent d’ailleurs catégoriquement d’autoriser la présence de l’Arche sur leur territoire.

Déçu mais pas découragé pour autant, Leon décida de montrer l’exemple. Il fit ainsi pression pour qu’autant de connaissances humaines que possible soient disponibles dans l’Arche. Les compagnies humaines étaient encouragées et sensibilisées à contribuer, en fournissant autant d’informations que possible sans nuire à leurs affaires. Durant ce temps, le gouvernement mit une véritable mine d’informations à disposition du projet. Bien que les documents classifiés du gouvernement, les fichiers militaires et les correspondances personnelles furent considérées comme autant d’exceptions, presque tout le reste fut admis dans l’Arche. Les critiques se plaignaient que l’ennemi pourrait utiliser ces informations contre nous. Ce à quoi le Secrétaire Leon répondait : “Si quelque chose devait causer le prochain conflit, ce serait nos actions et pas notre franchise.”

En 2800, Le Secrétaire Leon gagna une élection controversée afin de devenir Imperator. Encouragé et soutenu par Erin Toi, il mit sa contribution au projet de l’Arche en avant durant sa campagne, clamant que cela prouvait qu’il était capable de faire consensus et de restaurer les relations de l’Humanité avec les autres espèces.

Peu après son inauguration, la construction de l’Arche fut achevée. L’Imperator Leon invita les représentants Xi’An, Banu, Tevarin et même Vanduul à assister au gala de célébration. Durant son discours d’introduction, l’Imperator Leon enjoignit chacun à soutenir l’Arche dans sa mission de diffusion de la paix et de la connaissance. “Je suis fière d’ouvrir ces portes et je vous demande à tous de les remplir avec les nombreuses et pittoresques histoires que toutes les espèces ont à offrir. Puisse cette Arche être notre testament ainsi que le fier témoignage des vies que nous, et ceux qui nous ont précédé, ont vécu.”

Le Présent :

Aujourd’hui, l’Arche est toujours en orbite dans le système Tayac. Des mois après l’ouverture de ses portes, la fondation qui dirigeait l’Arche réalisa que le coût de transport pour l’amener de système en système excédait les donations des mécènes et des investisseurs. Bien que Tayac I fasse parfaitement office d’emplacement neutre permettant de stationner la plate-forme de manière permanente, le peu de points d’intérêt présents dans le système n’aide pas beaucoup à gonfler le nombre des visiteurs.

Malgré que l’Arche ait échoué en tant que bastion de la diplomatie inter-espèces, comme ce fut l’objectif à l’origine, l’Imperator Leon serait toujours fier de ses opérations actuelles. Elle fait autorité en matière de stockage d’informations sur l’univers connu.

Jusqu’à ce jour, elle a collecté et analysé une quantité impressionnante d’informations, qu’elles soient envoyées par ses explorateurs, ses chercheurs, ses scientifiques ou des personnes du commun, afin de les inclure au Galactopedia. L’Arche travaille aussi main dans la main avec une grande variété d’universités importantes et d’instituts de recherche afin de vérifier les informations envoyées. Elle finance également des projets visant à étendre nos connaissances. Parmi les archivistes et les chercheurs, il n’y a pas de poste plus convoité qu’une position consistant à traiter une partie du déluge d’informations soumises à l’Arche.

La pièce maîtresse des opérations de l’Arche est la Carte Stellaire. Cette ressource essentielle à la navigation interstellaire est de facto l’autorité sur ce qui peut être trouvé au sein du grand vide de l’espace. Elle fournit une localisation d’objets, un contexte historique et des données concernant un grand nombre de sujets utiles et variés. Constamment mise à jour grâce à la contribution des cartographes stellaires et des explorateurs, la carte reflète les frontières en continuelle expansion de notre univers et notre connaissance de ce dernier.

Même si l’Arche n’a pas encore réalisé toutes les attentes de l’Imperator Leon, elle reste toujours un accomplissement étourdissant. Son dévouement à la vérité et son engagement dans la collecte des connaissances provenant d’autant de sources que possible fournit une vision importante et globale de l’univers. En de nombreuses manières, l’Arche devrait être considérée comme l’une des créations les plus vitales de l’humanité : une inestimable institution conçue pour préserver le futur de l’Humanité en nous gardant conscients de son passé.

Références :

  1. L'Arche sur la StarMap. Sur RSI.com
  2. Portfolio : L'Arche. Sur StarCitizen.fr

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard