FANDOM


Le système Horus[1][2] est essentiellement connu pour deux choses : ses points de sauts vers l’Empire Xi’An et Serling, un monde en rotation synchronisée proche de l’étoile possédant l’un des habitats humains les plus exceptionnels dans l’univers. Durant des années, le rapport d’Horus avec l’Empire Xi’An fît de lui un membre de la Ligne Perry, un groupe de systèmes classifiés comme «no-man’s land», et servant de zone tampon entre les deux espèces, un statut qui coupait le système de tout accès publique ou de tout développement privé. A présent, ces connexions sont ses plus gros atouts, faisant de ce système un lieu de prospection fascinant pour quiconque voudrait faire du commerce avec les Xi’An.

Horus a été découvert officiellement en 2528 par une exploratrice de points de sauts du nom de Marie Sante, inconnue jusqu’alors. La légende raconte que le système avait été découvert plusieurs années plus tôt par Sante, alors âgée de 14 ans, après qu’elle ait volé un vaisseau pour fuir sa famille sur Gonn. Si l’histoire est vraie, elle doit avoir passé la majorité des années suivantes dans le système non revendiqué, seule sur son vaisseau. En effet, une recherche poussée des enregistrements de l’UPE et des registres d’atterrissage n’ont pas permis de trouver son nom à un quelqu’autre endroit durant cette période.

Le premier enregistrement officiel de Sante pour l’UPE fut sa demande d’enregistrement pour la découverte du système Horus, dans laquelle elle demanda, avec succès, qu’il soit nommé d’après le nom de son vaisseau.

Dans sa demande initiale était inclus un document au contenu très méticuleux, décrivant les trois planètes du système ainsi que deux ceintures d’astéroïdes. Apparemment, Sante avait passé une année, seule, à explorer le système avant de finalement décider de partager sa découverte. Cela eu pour conséquence qu’Horus soit le seul système a avoir été découvert et cartographié, avec tout ses corps célestes, par la même personne.

L’entêtement de Sante à vouloir découvrir tout ce qu’Horus avait à offrir fut sa plus grande force mais aussi ce qui causa sa chute. En 2530, seulement deux ans après l’enregistrement d’Horus, l’humanité rencontrait pour la première fois les Xi’An, et les tensions ne firent que s’intensifier à partir de là. Dans le même temps, alors que des intérêts publics et privés installaient des opérations dans le système Horus, Sante était coincée aux confins du système, particulièrement concentrée sur la zone qu’elle avait encore à explorer. En 2542, Sante découvrit le point de saut reliant Horus au système Rihlah. Aujourd’hui encore, les historiens débattent afin de savoir si Sante avait compris à quel point le fait d’annoncer qu’Horus était en connexion avec le territoire Xi’An allait drastiquement modifier l’avenir du système.

A cette époque, le point de saut vers Rihlah faisait d’Horus un risque pour la sécurité de l’UPE. Le gouvernement ferma le système à tout personnel non militaire, recevant très peu de résistance de la part du petit groupe de civils qui avaient commencé à s’établir sur la jeune planète de Serling. Seule Marie Sante défia l’ordre. Elle se cacha dans les confins extérieurs du système et s’arrangea pour rester indétectable jusqu’à ce qu’un pilote de la Marine ne rapporte la présence d’un vaisseau non autorisé dans son secteur. Une équipe tactique fut mobilisée pour finalement réaliser que le vaisseau était celui de Sante. Comme la fausse alerte avait fait perdre en vain de nombreuses heures et un grand nombre de crédits à l’armée, elle fit de l’expulsion de Sante du système une priorité.

Encore à ce jour, personne ne sait avec certitude quel destin fut réservé à Marie Sante. Le dernier enregistrement d’elle provient d’une balise d’information récupérée et contenant ses journaux de bord. La dernière entrée était datée du 01/10/2545. Dedans, elle exprime sa conviction qu’Horus réserve encore de nombreux secrets, ce qui s’avéra vrai avec la découverte, en 2617, d’un point de saut vers le système Kayfa, contrôlé par les Xi’An. Sa dernière entrée se terminait ainsi : “ Horus est le seul foyer que j’ai jamais eu, je l’ai partagé au monde et ils me l’ont prit. Disons simplement que je ne ferai pas deux fois la même erreur. ” Ce furent ses derniers mots, Sante ne fut plus jamais vue ou entendue depuis.

A l’heure actuelle, certains pensent que Sante a passé les dernières années de sa vie à se cacher dans le système. De nombreux explorateurs, amateurs comme experts, et même certains animateurs du Spectrum, ont essayé de rassembler des indices d’après ses journaux de bord afin de découvrir son ultime destin. Une partie du secteur touristique d’Horus, bien que réduite, est basée sur ce mystère grâce aux “chasseurs d’histoires” qui tentent toujours avec ferveur de localiser les restes du vaisseau perdu de Sante.

Pendant ce temps, alors que l’UPE était en train de devenir l’UEE, l’armée a maintenu fermement son contrôle sur le système Horus tout au long de la guerre froide. Les missions de surveillance des deux points de saut du système menant en territoire Xi’An étaient essentielles stratégiquement mais extrêmement ennuyeuses. Le manque d’emplacements hospitaliers sur les planètes du système obligeant le personnel militaire à passer la totalité de leur affectation dans un cockpit ou dans un vaisseau capital ne fit pas de lui une destination appréciée par les soldats.

Une fois que la guerre froide fut terminée et que la ligne Perry fut dissoute, l’UEE décida d’utiliser le système pour autre chose que les patrouilles militaires et les exercices. Le public eut finalement une autre chance de mettre la main sur le système. Malheureusement, les conditions planétaires inhospitalières ont maintenu la population à une échelle restreinte, et le peu de ressources naturelles fit que les industries lourdes se développèrent lentement dans le système.

A présent, sa connexion à l’Empire Xi’An, qui a l’époque vouait le système à l’isolement, est peut-être devenu son atout le plus précieux. Les entreprises qui cherchent à tirer profit de l’amélioration des relations et de l’accroissement des échanges payent cependant le prix -sans cesse croissant- de l’immobilier sur Serling. Cela, afin d’avoir un bureau à seulement un point de saut de leurs partenaires commerciaux du système Rihlah. Bien que l’avenir semble radieux, de nombreuses personnes dans l’UEE considèrent toujours Horus comme un système qui n’a pas encore suffisamment de force politique ou économique pour gagner le droit à une quelconque reconnaissance au Sénat.

Structure du système :

Serling vignette.PNG Horus II vignette.PNG Horus III vignette.PNG
Serling Horus II Horus III

Historique :

  • 09/05/2013 : Un Guide de l'écrivain[3] parle pour le première fois d'Horus, le mentionnant comme un système de la Ligne Perry.
  • 10/10/2015 : La StarMap RSI dévoile plus amplement le système.
  • 09/02/2016 : Un Guide Galactique[2] sur Horus révèle plus d'informations historiques.

Références :

  1. Le système Horus sur la StarMap. Sur RSI.com.
  2. 2,0 et 2,1 Guide Galactique : Le système Horus. Sur StarCitizen.fr.
  3. Guide de l'écrivain - Partie 6. Sur StarCitizen.fr.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard