FANDOM


La variante DUR du Freelancer abandonne sa mission marchande pour une spécialisation dans l'exploration : dans cette optique, elle sacrifie en partie la capacité de chargement de la version standard du Freelancer pour un meilleur moteur de saut, un radar plus précis et un réservoir de carburant plus important. Et bien que cette configuration du Freelancer pourrait apparaître aux yeux d'un grand nombre comme un choix à éviter, ceux qui privilégient la découverte au détriment du profit immédiat trouveront en elle le navire de leur choix.

Histoire

Commercialisé initialement en tant que vaisseau marchand long-courrier, le Freelancer est rapidement devenu l'appareil privilégié des explorateurs. Avec l'autonomie d'un transport et le volume nécessaire pour installer un radar avancé et de la technologie de saut, les Freelancer ont permis à leurs capitaines de découvrir un plus grand nombre de nouveaux points de saut au cours des dernières années. Avec l'adaptabilité de son moteur et sa capacité de manœuvre exceptionnelle pour un transport, il n'est d'ailleurs pas étonnant que les missions de ce vaisseau continuent de se diversifier.

On peut également préciser que le Freelancer a inspiré plus de débat que n'importe quel autre appareil sur le marché. Ses détracteurs soutiennent que la coque n'est pas adaptée, que le champ de vision du cockpit est inutilement limité et que, sur le papier, il ne convient pas aux usages qu'il est censé assurer. Ses partisans, au contraire, sont unanimes sur le sujet. Ils affirment avec véhémence que le vaisseau est le secret de la réussite de l'entreprise : ce vaisseau bénéficie d'un rapport qualité/prix exceptionnel alors qu'il répond aux mêmes besoins que le Constellation fabriqué par RSI, tout en demandant un équipage plus restreint.

Dans un certain sens, l'image du Freelancer a commencé à entrer en contradiction avec celle du constructeur lui-même : les fringants capitaines de l’espace ouvrant de nouvelles frontières sur leur passage apparaissent comme une brèche dans l’ordre établi alors qu’en vérité, le Freelancer n’aurait jamais existé sans celui-ci. En effet, chaque aspect rendant sa conception populaire aux yeux des pilotes indépendants a été soigneusement étudié, analysé, testé et rien n'a été laissé au hasard : de l'appareillage radar placé à un endroit optimal jusqu’aux porte-gobelets, chaque partie du vaisseau représente des centaines de milliers d’heures de travail destinées à produire un ensemble cohérent.

Au final, le destin de ces vaisseaux consiste souvent à être utilisés comme navires marchands au service de grandes entreprises commerciales avant d'être réhabilités comme navires d'exploration par des capitaines indépendants opérant en marge de la galaxie.[1]

Équipements et propulsions

Armement
Position Nombre

Taille max.

Taille act. Constructeur Modèle
Ailes 6 S2 S2 Behring Executioner II
Flancs 2 S4 S2 Kroneg FL33
Tourelle 1 S1 S1 / /
Propulsion
Type Nombre Taille max. Taille act. Constructeur Modèle
Propulseur principal 2 TR5 TR4 ArcCorp Arc Duo 400
Propulseur de manœuvres 8 TR2 TR2 MISC XiTech
Équipements en sortie d'usine
Type Nombre Taille max. Taille act. Constructeur Modèle
Centrale énergétique 1 S5 S4 GNP Tonnerre-00
Bouclier 1 S5 S3 Gorgon Invincible X
Refroidisseur / / / / /
Moteur de saut 1 / / Tarsus Electronics Leaper Pro

Galerie d'images


Références

  1. Guide Galactique : MISC sur RSI (traduction sur SC.fr)

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.