FANDOM


Flashfire vous connecte ! : le slogan de Flashfire sonne plus comme celui d'un site de rencontre que comme celui d'une société entièrement dévouée aux instruments de mort, mais ne vous y trompez pas, car les produits conçus par ses ingénieurs en armement sont absolument indispensables au combat spatial moderne. Vous n'avez peut-être jamais entendu le nom de ce constructeur mais si vous pilotez un vaisseau privé, un vaisseau d'entreprise ou même un appareil militaire récent, alors vous utilisez sa technologie révolutionnaire.

Après 40 ans d'activité, Flashfire n'a jamais tenté d'introduire autre chose sur le marché. Il semble, cependant, que ce ne soit pas faute d'avoir essayé : le constructeur entretient trois laboratoires de recherche et de développement et investit massivement dans des projets scientifiques privés. Il entretient aussi des connexions avec le colossal appareil de recherche militaire, car des budgets déclassifiés révèlent qu'il est impliqué à hauteur de plusieurs milliards de crédits dans un projet de recherche secret. L'hypothèse la plus vraisemblable serait que le gouvernement se serve de sa technologie pour étudier les vaisseaux spatiaux extraterrestres. D'ores et déjà, certains vaisseaux xi'ans sont en mesure de s'adapter aux systèmes Flashfire et cette technologie est probablement utile dans l'analyse des différents systèmes d'emport produits par les vanduuls.

Les rumeurs dans la sphère civile persistent à dire que le vieux Garvin Snarm se prépare à dévoiler une deuxième grande idée, probablement une évolution du concept original qui permettrait d'autres types d'améliorations des vaisseaux ou, encore plus audacieux, un système qui permette de fixer n'importe quoi n'importe où. Mais alors qu'un avenir où capitaines, pilotes et autres propriétaires de vaisseaux pourront attacher des propulseurs de manœuvre sur les points d'emport d'armes ou des générateurs à la place des nacelles de missiles est incertain, il reste envisageable que Flashfire ait un atout à jouer.

Histoire

Avant 2904, tous les vaisseaux spatiaux particuliers devaient être livrés avec leurs propres armes et équipements : les canons fournis pour un navire conçu par Roberts Space Industries ne pouvaient pas être montés sur un transport Musashi Industrial & Starflight Concern sans adaptation, les missiles proposés pour un chasseur d'Anvil Aerospace ne pouvaient être chargés dans les systèmes d'un bombardier d'Aegis Dynamics, etc...

Les forces militaires et organisations assimilées souffrirent de cette multiplication constante des chaînes d'approvisionnement alors qu'elles tentaient d'aligner des vaisseaux de plus en plus sophistiqués. Face à une demande civile morcelée, les entrepôts débordaient alors de pièces spécifiques à chaque navire ne trouvant preneur qu'auprès d'un secteur limité du marché.

Cette situation supposait également que les fabricants gardaient un contrôle quasi-total sur les options de mise à niveau des vaisseaux qu'ils concevaient. Par exemple, MISC et ses fournisseurs pouvaient facturer dix fois la valeur apparente d'un produit, sachant que les pilotes de ses transports n'auraient pas d'autre choix que de l'acheter, à moins d'économiser pour acheter le vaisseau d'un autre constructeur et recommencer de zéro. Parfois, un vaisseau particulièrement réussi comme le 2822 Nova justifiait que des constructeurs tiers développent une copie de ses armes ou équipements de série mais alors, le résultat était généralement source de dysfonctionnements et d'incompatibilités avec les points d'emport ou les munitions, ce qui devenait un argument pour le surcoût des pièces d'origine.

Flashfire a changé tout cela. Comme son nom l'indique, ce constructeur a commencé son activité dans la production de copies d'armes. Il n'avait alors rien à voir avec l'homme ou la technologie qui ont fait son succès : il était simplement l'une des nombreuses sociétés incapables de se tailler des parts de marché dans l'industrie des armes à énergie pour vaisseaux, déjà très segmentée. De plus sa gamme de produits était sans atout : elle regroupait une variété d'armes standards rebaptisées avec les noms les plus excitants tels que Fusion cannon ou Atom gun et ainsi de suite. Malgré cette nomenclature fantaisiste et un emballage du même acabit, ces produits n'ont jamais réussi à se distinguer de quelque façon que ce soit. Flashfire était donc une entreprise couverte de dettes qui ne gardait à son actif que ses deux usines.

La révolution pour cette entreprise, c'est donc l'histoire classique d'un type dans son garage qui devient un riche homme d'affaires. Armé d'un capital risque alloué pour son inspiration, Garvin Snarm racheta l'intégralité de Flashfire Systems, annula tous les développements consacrés aux armes et consacra la totalité de son nouvel outil de production à un dispositif de fixation novateur : un adaptateur capable de monter n'importe quelle arme sur n'importe quel vaisseau. Soudainement, le pouvoir s'est retrouvé dans les mains des consommateurs : les capitaines, pilotes et routiers pouvaient maintenant choisir le meilleur produit d'une large gamme de technologies à la place du choix restreint offert par le constructeur de leur vaisseau.

En anticipant ainsi la demande et en créant un produit si simple qu'il a bouleversé du jour au lendemain le marché des améliorations de vaisseaux, Garvin Snarm put doubler le nombre de ses usines en six mois. Des fabricants d'armes concurrents émergèrent rapidement et le résultat de cette ruée vers les armes donna lieu des progrès incroyables dans les technologies des armes à énergie et des armes cinétiques. De plus, alors que les produits de Flashfire étaient encore vendus sous la forme de mises à niveau mais au milieu des années 2930, les fabricants de vaisseaux prirent acte cette avancée et ils l'adoptèrent comme un standard pour les armes et les vaisseaux. Aujourd'hui, presque tous les mondes raisonnablement industrialisés hébergent un complexe produisant les dispositifs de fixation imaginés par Garvin Snarm.

Types de produits

Rondelle

Surnommée la rondelle par les ingénieurs de l'aérospatiale, l'innovation de Flashfire est un disque en silicium dont les deux faces présentent un crénelage atomique capable de se verrouiller. L'ajout de ce crénelage mobile signifie que les deux points d'attaches implique soient très souples : Semblable à de l'argile au toucher lorsqu'elle n'est pas utilisé, la rondelle s'adapte à la forme de l'arme attachée et se verrouille à elle au niveau atomique lorsqu'elle est mise en service.

Le verrouillage de l'arme au vaisseau ne constituait cependant que la moitié du problème. L'autre difficulté et la source de la véritable innovation de Flashfire provient de la nécessité de transférer des quantités très variables de données, d'énergie et même de matière entre la coque et l'arme. La solution développée est un réseau de nanotubes générés organiquement et capables de transférer n'importe quoi depuis l'énergie du générateur aux commandes du pilote et de l'ordinateur de bord. Face aux brevets de Flashfire, aucune autre société n'a réussi à égaler la souplesse et la durabilité de cette technologie.

Ce système n'est limité que par la taille uniquement. Le constructeur produit 85 variétés de ces supports et ils sont utilisés pour n'importe quoi, du laser minier à la plus massive des batteries d'un vaisseau capital de l'UEE. Ces rondelles sont donc construites pour chaque classe de montage d'armes. En outre, leur entretien n'est pas un problème : ces disques sont à la fois assez solides pour être considérés comme invulnérables et suffisamment abordables pour que leur remplacement soit toujours préconisé plutôt qu'une réparation, dans le cas extrême où ils subiraient des dommages invalidants. Toutefois, selon toute vraisemblance, un navire perdra l'intégrité de sa coque ou son arme elle-même avant qu'une rondelle souffre de réels dommages.

Produits

Qualité

  • Excellente.

Slogan

Flashfire vous connecte !

Sources

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard