FANDOM


Dans le système Castra, seule sa deuxième planète est habitable. L’armée de l’UEE a surnommé la planète «Castra Command», qui a été abrégé en Cascom[1], un nom non-offciel qui a perduré, au grand dam de certains politiciens. L’armée a terraformé la planète aussi vite que possible. Certains scientifiques disent, aujourd’hui, que cela a peut-être été trop vite, suggérant que la vitesse intense à laquelle Cascom a été préparée est responsable de sa couche nuageuse prononcée.

L’armée voulant établir une base défensive idéale, elle a donc creusé le sommet du mont Ulysse pour construire la ville de Sherman, la rendant à la fois d’une sécurité formidable et d’une beauté à couper le souffle. Cette ville fortifiée, située au-dessus des nuages, a mérité son surnom d’“île du Ciel”. Quand l’amiral Kumasi Klein a vu Sherman pour la première fois, il a dit cette phrase célèbre : “C’est la cité de mes rêves. Pittoresque et protégée par d’énormes canons.”

Dans la mesure où Sherman est sous le contrôle du gouvernement depuis des siècles, elle demeure un excellent exemple de l’architecture financé par l’Etat. Les plus anciens bâtiments gouvernementaux de Sherman reflètent le style austère de l’Hennowisme qui était proéminent au cours de la construction initiale de la ville. Lorsque l’Imperator Messer III a défendu le monumentalisme, le paysage urbain de la ville a été adapté afin qu’il corresponde à ce style. Aujourd’hui, l’architecture historique de Sherman reste l’une des principales raisons qui motive le tourisme dans la ville.

Dès lors que l’armée a ouvert le système aux citoyens ainsi qu’aux civils, Sherman a cherché à définir son identité culturelle. Pendant des siècles, vivre sur Castra était une obligation, pas un choix. Des gens issus des quatre coins de l’Empire y passaient du temps, mais rares étaient ceux qui s’y installaient. Au moment de l’ouverture du système, c’est l’industrie qui est devenue son plus évident résident. Bien que les sociétés comme Kruger Intergalactic aient donné un nouveau souffle à la planète, elles ont peu contribué à la création d’une nouvelle identité parmi les nombreux autres mondes impériaux.

Cela changea en 2833 quand André Novoselov fut élu président. Le président Novoselov travailla en étroite collaboration avec la communauté des affaires afin d’attirer plus de résidants à Sherman. Pendant des années, les sociétés luttèrent pour trouver suffisamment d’employés pour remplir les postes vacants. Ensemble, ils lancèrent des campagnes promotionnelles en faveur de Sherman dans les planètes de l’Empire. L’une de ces campagnes remit à jour l’idée “d’île dans le Ciel” et employa l’image iconique de la cité tout en haut de la montagne, trônant sur les nuages et scintillant grâce à la pollution lumineuse des villes en contrebas. Pour la première fois, l’Empire vit Sherman comme quelque chose de plus qu’un avant-poste militaire ou qu’un parc industriel. C’était l’espoir du Président Novoselov de voir, de son vivant, Castra II représentée au Sénat. Malheureusement, il ne passa jamais de président à gouverneur planétaire et la planète doit encore mériter son siège sénatorial.

L’effort du président Novoselov pour peupler la planète a cependant fonctionné. Étant donné que davantage de monde arrivait, un large éventail d’industries de services s’implanta également afin de palier à la demande croissante. Sherman est devenue un melting-pot mêlant des magasins, des restaurants et des hôtels hauts de gamme, des commerces adressés à la classe moyenne ainsi qu’aux cols bleus. Dans de nombreux quartiers de la ville, les gens vêtus de costumes de créateurs et ceux dont le bout des bottes est fait de graphène font du shopping, mangent et vivent ensemble.

Récemment, l’immobilier bon marché et les vues pittoresques de Cascom sont devenus un foyer populaire pour les retraités. Dans un effort pour attirer une population plus jeune, Sherman a promu son bel emplacement montagnard comme la première destination pour pratiquer des sports extrêmes. Pendant un moment, le parapente au-dessus des nuages fut très populaire jusqu’à ce que de nombreux parapentistes amateurs atterrissent dans des installations militaires, obligeant la ville à interdire cette pratique. Bien que le parapente ait été banni aux alentours du Mont Ulysse, il y a bien assez de folies et d’aventures pour quiconque veut visiter Castra II.

Galerie d'images

Références :

  1. Cascom sur la StarMap. Sur RSI.com.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard