FANDOM


Les Banu sont non seulement la première espèce extraterrestre consciente et technologiquement évoluée que l’humanité a rencontrée, mais ils sont des voisins pacifiques et respectueux qui ont favorisé une relation étroite avec l’UEE et ses citoyens au travers d’échanges commerciaux et culturels.[1]

Histoire

Les Banu ont été découvert par un explorateur nommé Vernon Tar en 2438, qui a failli déclencher une guerre en tirant sur un pilote Banu. Ce Banu était en réalité en train de fuir les autorités locales suite à une affaire de détournement de fonds.

Deux semaines plus tard, une délégation alien apparut dans le système Davien et établit le contact avec Socolovich. Durant les mois qui suivirent, les deux races travaillèrent ensemble pour casser la barrière de la langue. Quand finalement il fut possible de communiquer, en octobre 2438, Socolovich et les autres délégués de la race humaine signèrent le premier Pacte de Commerce et de Paix avec les Banu.

Suite à cet accord, l'humanité a commencé à échanger nos technologies et à nous aider mutuellement. Après l'expansion Banu, ceux-ci formèrent le Protectorat Banu afin de superviser l'ensemble de leurs systèmes.

Monde d'origine

Supposé être Baachus par l'UEE parce qu'il s'agit du monde où les Banu se réunissent pour leurs Assemblées. Les Banu évitent soigneusement d'évoquer leur monde d'origine en présence d'inconnus.[2]

Mondes contrôlés

Les systèmes sous contrôle Banu ne sont pas hostiles à la présence des humains, mais ils protègent tout de même jalousement leurs secrets. Bien que les Banu soient très dispersés, c'est une race très unie, et qui, lorsqu'elle est rassemblée, est dite capable de tenir tête à chacune des autres espèces intelligentes en même temps. Les humains restent les bienvenus dans leurs systèmes, tant qu'ils respectent leurs règles et leurs lois.

Traits de personnalité et paysage social

Banu concept2.jpg

Dessin conceptuel des Banu

Plus particulièrement connus pour leur nature entrepreneuse, les Banu sont fiers de leur savoir-faire artisanal ainsi que de leur sens des affaires. À la différence des unités familiales ou corporatistes que l’on retrouve chez les humains, les Banu, eux, ont une structure sociétale qui combine les deux dans une seule unité : la Souli. Souvent traduite par “guilde”, la Souli est le fondement de la vie au sein du Protectorat, c’est l’endroit où les Banu vivent et travaillent ensemble. Chaque Souli est spécialisée dans un domaine spécifique qui peut grandement varier, depuis la Souli fabricante de vaisseaux à la Souli de commerce, il y a même des Souli pour élever les jeunes Banu. Cette division du travail se retrouve directement dans le haut savoir-faire des mondes Banu, sur les marchés et dans leurs vaisseaux de commerce, ce qui en fait des endroits particulièrement intéressant à découvrir.[1]

Banu bijoux.png

Bibelots Banu vendus comme des dispositifs de prise de décisions

Le commerce est au cœur des systèmes Banu. Même si chaque planète vante les mérites de sa propre culture et tradition, toutes sont liées par le désir de l'argent et du commerce. Les mondes Banu débordent d'énergie et sont des endroits dangereux où les criminels et les aristocrates se croisent sur les différents marchés. Tout peut être trouvé chez les Banu si vous avez les crédits.[2]

Bien sûr, les Banu ne passent pas tout leur temps à travailler et à commercer. Avec la conviction que l’on doit vivre dans l’instant et se focaliser sur le présent, ils considèrent leurs moments de détente presque aussi sérieusement que leur travail. Il existe de nombreuses possibilités pour la détente et il y en a presque pour tous les goûts : salles de jeux animées où s’échangent des marchandises exubérantes dans les jeux de hasard. Les Banu sont de fervents adeptes du jeu humain de Sataball et il existe de nombreux stades dans tout le Protectorat – il faut juste savoir qu’il est courant pour un Banu d’encourager les deux équipes d’un même match.[1]

Politique

Banu Merchantman derrière.jpg

Dessin conceptuel du Merchantman vu de derrière

République de planètes-états dont chacune dispose de son propre système politique. Les dirigeants (ou les représentants choisis) de chaque planète se réunissent en assemblée pour discuter et débattre des affaires légales et commerciales qui ont une influence sur l'ensemble de l'espèce. Autrement, chacun est livré à lui-même pour réussir ou échouer.

Leur système de planètes-états est un lourd fardeau qui pèse sur leur autonomie, mais les Banu disposent néanmoins d'un système pour voter des lois inter-espèces. C'est un processus de longue haleine dont les débats durent plusieurs semaines, voire parfois des mois.[2]

Diplomaties

  • Humains : Allié
  • Xi’an : Amical
  • Vanduul : Relation précaire. Les relations varient de planète en planète mais en général, l'attrait de l'argent et du commerce est plus fort que la loyauté et les rancunes.

Forces militaires

Banu concept art.jpg

Dessin conceptuel des Banu - 2017

Les Banu peuvent mettre sur pied une formidable force de frappe si nécessaire mais ils ne possèdent pas d'armée régulière. A la place, la milice Banu maintient la paix (relative) au jour le jour au sein des systèmes Banu. La milice opère par rotations et enrôle des volontaires (voire certains criminels) des différentes planètes habitées du système afin de garder un œil sur ce qui se passe dans l'espace. Dire que leur conception de l'application de la loi est chaotique est un euphémisme.[2]

Vaisseaux

Criminalité

La criminalité est très élevée dans le Protectorat Banu. Le manque de communication entre les différentes planètes-états signifie que les criminels peuvent simplement passer d'un monde à l'autre pour ne plus être inquiété. Étant donné que l'UEE (et même l'Advocacy) n'est pas autorisé à poursuivre les criminels au-delà de la frontière, le Protectorat Banu est un véritable refuge pour les criminels de l'UEE. Et par les voies officielles, très peu de planètes Banu se donnent la peine d'extrader les fugitifs. Cette situation a obligée l'Advocacy d'envoyer des agents infiltrés pour traquer, capturer puis ramener discrètement les fugitifs dans l'espace de l'UEE.[2]

Beaucoup de planètes Banu sont des lieux privilégiés pour le marché noir et les marchandises volées par les pirates sur le territoire de l'UEE peuvent y être vendues à bas prix.[2]

Religion

Les Banu sont polythéistes. Sans surprise, les deux divinités ayant le plus d’influence et de fidèles sont Cassa, le patron de la chance, et Taernin, le grand voyageur.

Le centre spirituel de la société Banu est situé dans le système Trise. Alors que les assemblées convoquées sur le système Bacchus légifèrent sur les questions juridiques et politiques du protectorat, le ‘’Conseil de Trise’’ est responsable des dogmes moraux et sociaux qui définissent et dirigent toute la société Banu.

Leur tâche nécessitant la plus grande objectivité à propos de leurs semblables, les membres de ce ‘’Conseil’’ se tiennent, autant que possible, à l’écart du reste de leur peuple. Il n’y a aucun grand pèlerinage, et il ne faut donc pas s’attendre à ce que des adorateurs mystiques Banu affluent vers le système Trise. L’isolement du Conseil est la loi. Les moines produisent des œuvres d’art élaborées à partir de cuivre raffiné qui ont une certaine valeur sur les marchés d’art ancien et leurs guérisseurs concoctent une variété de médicaments dont l’effet positif sur les maladies humaines a notamment pu être observé.[2]

Développement

Galerie d'images

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Présentation du Banu Defender sur RSI
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5 et 2,6 Guide de l'écrivain - partie 6 sur RSI


Portail des Espèces
Présentation généraleHumainVanduulBanuXi'AnTevarinKr’ThakHadésien

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard